Pages

vendredi

Pailler mes massifs ? pour quoi faire ?

Pourquoi et comment recouvrir mes massifs de paillis ?

Il existe beaucoup de paillis différents possibles (pailles de céréale, paillis de lin, feuilles mortes, écorces de cacao, écorce de pins des Landes, noix de coco séchées, ...) mais celui qui retient notre préférence est le paillis de bois naturel (Bois raméral fragmenté BRF).

Il s'agit de branches d'arbre de diamètre inférieur à 7cm broyées et contenant moins de 10 % de résineux. 
Ecologiquement, il est excellent car il recycle les déchets d'élagage et de taille appelés souvent à être brûles. Pour la culture, c'est un très bon stimulateur de la vie microbienne du sol. Les plantes sont plus résistantes par l'apport des ses différents composants. En effet, le BFR est décomposé par des champignons. Ce sont les seuls organismes qui digèrent la lignine, un des 2 constituants du bois avec la cellulose et restituent ainsi les nutriments à la plante. 
Ces champignons se dépose sur le paillis en pourriture blanche et du mycélium. Cette pourriture va à son tour être ingéré par une multitude d'organismes dans le sol. De l'azote est dans un second temps restitué par leurs déjections. De plus, la pédofaune ou les petits insectes ameublissent la terre et permettent aux racines de se développer plus aisément.
Le BFR protège en outre des variations de température  des phénomènes de battances des pluies, limite la pousse des mauvaises herbes et autres adventices et stocke l'eau pour la restituer progressivement.
Le BFR, c'est aussi un cout moindre de ce qui se vend dans le commerce.

Idéalement il convient d’épandre le BFR sur une couche de 5 cm afin de favoriser l'apparition rapide de pourriture noble. Il faut le faire quelques jours apres le broyage et souvent en janv/fev avant les montées de séves. Pour de la culture de potager, griffer sur 5 cm pour l'incorporer à la terre fin mars.




Si vous avez aimé cet article et aimeriez recevoir les articles dans votre boite email, Souscrire à « Brigode plus simple par Email » en cliquant sur le lien.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire